Superficie typographique

Effet visuel produit par la mise en forme d’un texte, le gris typographique est à première vue non quantifiable. Comment alors, à partir des signes noirs sur fond blanc mesurer sa valeur ? La surface occupée par une lettre ne correspond pas uniquement à sa quantité de noir mais également à sa quantité de blanc. La réelle surface qu’occupe une lettre dépend de sa hauteur de corps et de sa chasse.

Ce rectangle invisible, à l’intérieur duquel chaque signe est composé, constitue la véritable structure de base du caractère. De l’échelle de la lettre à celle du livre, cette étude propose d’analyser scientifiquement la surface occupée par le blanc et le noir d’une lettre afin de mesurer la valeur du gris typographique.